L'histoire de la cuisine Vietnamienne

La cuisine du Vietnam est liée à son histoire : invasion chinoise de 111 avant J.C. jusqu’au IX ème siècle, la présence française de 1860 à 1954 et l’influence américaine de 1954 a 1975.

C'est une cuisine dont le condiment principal est le nước mắm (une sauce d'anchois ou de différents poissons fermentés dans du sel). Il est l’ingrédient essentiel de la plupart des recettes vietnamiennes aussi bien dans la cuisine de tous les jours que dans les recettes gastronomique. Ayant subi l'influence de la Chine et de la France, la cuisine vietnamienne est la cuisine asiatique la plus proche de la cuisine française et reflète la diversité culturelle et ethnique du pays. Elle se caractérise par un mélange d’ingrédients ni trop sucrés, ni trop gras et pas trop piquants. Les viandes les plus utilisées sont porc, poulet, bœuf, canard, crevettes, crabe. D’autres plats sont préparés pour les grandes occasions avec d’autres viandes plus exotiques.

Les assaisonnements sont très variés et utilisent nombre d’herbes et d’épices telles que le basilic, la marjolaine, la ciboulette, le coriandre, l’aneth, le perilla, le poivre, le piment, la citronnelle, l’ail, le gingembre, le citron ainsi que des crevettes salées, du lait de coco, le curry.

La cuisine de chaque région du Vietnam est bien identique et a ses caractéristiques différentes :

Cuisine du Nord : la plus ancienne, elle fait très largement appel aux soupes, plats mijotés et grillades dont la soupe PHO est l’un des plats les plus mondialement connus.

Cuisine du Centre : c’est la région qui offre le plus de contraste en termes de richesse de la population ainsi, à côté de la cour impériale et de ses raffinements, vivait une population essentiellement de pêcheurs sur un sol pauvre et peu cultivable et d’inspiration à la fois Cham (Hindouisme and islamique influence) et de la cour impériale, cuisine du centre du Vietnam est presque à part et se distingue par une utilisation importante des piments. Ceci a contribué au développement d'une cuisine très contrastée

Cuisine du sud : inspirée du Nord, mais avec des ingrédients du Sud, elle est plus sucrée avec l’addition de lait de coco, de fruits de mer et poissons d’eau saumâtre et comporte des mets rustiques telle que le campagnol au lait de coco, la roussette au fromage de soja. C'est la cuisine vietnamienne la plus connue au travers de l'émigration vietnamienne à travers le monde suite à la fin de la guerre du Vietnam en 1975.

Les desserts : le Viêt-Nam est un des seuls pays de l'Asie qui peut prétendre rivaliser avec les pays européens à propos des desserts. En effet les desserts vietnamien sont très variés et multiples. Ils ont largement influencés les pays voisins comme le Cambodge ou la Thaïlande. Tous les desserts ne sont presque jamais proposés après le repas comme en Europe. Au Viêt-nam les desserts se mangent le matin et l'après midi vers les 5 heures. Les desserts sont plutôt réservés aux femmes.